1967 Gibson Flying V

Fin des années 50 : la concurrence fait rage entre Gibson et Fender.

Léo Fender clame à qui veut l'entendre que Gibson est en mal d'inspiration.
Ted McCarty lui répond en sortant les Modernistics Guitars, une série aux lignes futuristes inspirées de science-fiction, de conquête spatiale et de comics alors en vogue à cette époque. Mc Carty veut casser l'image conservatrice de la marque.

Trois modèles sont développés: la Flying V, l'Explorer et la Moderne (cette dernière étant restée au stade de projet).
 

Echec commercial lors de sa sortie en 1958, l'ambitieuse Flying V connut une seconde vie à la fin des sixties avec l'essor de la nouvelle génération de guitaristes britanniques. Son statut mythique lui valut quelques rééditions, et de nombreuses copies par les marques concurrentes.

Celle-ci, originellement noire, fut repeinte par Jimi HENDRIX lui-même en 1967, et devint une de ses préférées.
Gaucher jouant sur des guitares de droitier, il l'utilisa sur l'émission "Dim Dam Doum" en octobre 67 à la télévision française, et sur son ultime tournée "Cry Of Love", lors du festival de l'île de Wight en août 1970.

Jimi Hendrix fut retrouvé mort étouffé quelques mois plus tard dans sa chambre d'hôtel à Londres.
Sa Flying V, estimée à 275 000 dollars, y est conservée au Hard Rock Cafe.

jimi-hendrix-1.jpg


Pour voir Jimi Hendrix et sa Flying V:

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.